Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AÏKIDO YOROKOBI

Mr Bernard Saligne, la passion du bois

19 Octobre 2016 , Rédigé par Mathieu Publié dans #Boutique

BOKKEN YAGYU SHINKAGE RYU - Photo issue du site de Mr Saligne -

BOKKEN YAGYU SHINKAGE RYU - Photo issue du site de Mr Saligne -

Armes d'exceptions, fabrication artisanale Française.

www.salignebokken.com

Présentation:

En 1998 je fabriquais mon premier bokken avec des outils à mains trouvés dans le garage.
Il m’avait fallut des heures d’un travail laborieux, sans aucun outillage électrique, pour arriver à mes fins et être fier du résultat. Je n’ai pas conservé ce prototype, c’est dommage ! je me demande ce que j’en penserais aujourd’hui…Deux ans plus tard mes équipements étaient distribués en France par des magasins de matériels d’arts martiaux.Entre-temps cela a été bien sur beaucoup de travail, avec son lot de joies et de découragements, de succès et d’échecs et puis il faut l’avouer, une petite dose d’inconscience pour surmonter tous les obstacles !La gamme des produits proposés s’était étoffée, avec la fabrication de différents modèles de bokken et de bâtons, mais aussi des naginata, des yari, des armes chinoises…L’arrivée d’internet m’a permis de vendre directement mes réalisations aussi bien à des particuliers qu’à de nombreuses écoles de Budo et de fédérations , mais aussi de trouver des clients dans toute l’Europe et parfois même sur d’autres continents.

Aujourd’hui c’est un peu comme si je revenais à la source. Un besoin profond de retrouver des outils à main, de prendre plus de temps, que la fabrication de bokken soit davantage vécue comme un prolongement de mes entraînements, de mes recherches sur la respiration et l’énergie.J’ai donc banni pratiquement toutes les machines…et je me réjoui du glissement des rabots sur le bois… quel plaisir ! Alors oui, cela demande plus de travail pour confectionner un bokken de cette façon, mais je peux ainsi exprimer un savoir faire acquis durant toutes ces années de fabrication.Aujourd’hui aussi je suis un peu plus souvent sur la route, car j’ai le souhait d’échanger avec vous de discuter de votre pratique, de mettre en commun nos expériences. C’est pourquoi  j’ai voulu optimiser chaque moment passé à l’atelier devant l’établi , en taillant des pièces quasiment uniques dans une essence locale de très haute qualité. Le bois de cormier s’est imposé à moi. Un grain très fin, un bois dur, dense et résistant, d’une belle couleur et d’une douceur incomparable. Mais c’est aussi un des bois les plus difficile à trouver, considéré comme précieux et seules quelques dizaines de pièces sortiront chaque mois de l’atelier. C’est un réel plaisir pour moi de confectionner des bokken dans cette essence de la façon la plus artisanale possible et j’espère que ce plaisir trouvera un aboutissement dans votre pratique.

Bernard Saligné

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article